Dumbo. #Cinéma

Résumé : Les enfants de Holt Farrier, ex-artiste de cirque chargé de s’occuper d’un éléphanteau dont les oreilles démesurées sont la risée du public, découvrent que ce dernier sait voler

Citation : « Vous possédez quelque chose de rare. De merveilleux. De mystérieux. De magique »

Les + :
– Dumbo, la mignonnerie incarnée
– la musique de Danny
– la scène des éléphants roses
– ÉMOTIONS GARANTIES

Les – :
– Holt, manchot ???

Mon avis : 22/20
Ok j’avoue j’y vais un peu fort, mais ça fait quelques temps que Tim Burton se laisse un peu aller (Miss Peregrine, Dark Shadows, même Alice au Pays des Merveilles…) et là, j’ai été conquise par son Dumbo !
J’ai retrouvé l’esprit D’Edward aux mains d’argent, je me suis replongée dans l’univers Burtonnien que j’aime tant. Et je me suis surtout replongée dans le Disney de mon enfance. Une combinaison qui ne pouvait que me plaire.
D’abord je dois vous dire que ce film m’a fait rire, pleurer, m’attendrir, pleurer, espérer, pleurer, breeeeeef beaucoup pleurer. Et tout ce chamboulement d’émotions ça ne peut pas être déclenché par n’importe quoi. Tout était là.
D’abord la musique, encore le grand Danny Elfman qui s’est occupé de ce film et même si elle est toujours en retrait, elle accompagne tout le film parfaitement.
Ensuite les images. NON MAIS LES IMAGES QUOI ! J’ai du mal avec la prise de vue réelle, et j’avais peur que Dumbo ne me convainc pas tout à fait, mais Burton a fini de me séduire avec les yeux de son éléphant aux grandes oreilles. Notre personnage principal est vraiment parfait. Jamais Dumbo n’aura eu d’yeux si expressifs.
Si l’histoire reste similaire à celle du dessin animé de Disney, il y a tout de même de nouveaux personnages qui lui donnent une autre dimension.
Quant aux acteurs justement, Mickael Keaton est super en grand méchant, Eva Green (dont Tim ne semble plus pouvoir se passer) m’a ravie avec son accent français, et la petite scientifique Farrier a fini de me convaincre. Il y a juste le personnage de Holt auquel je n’ai pas vraiment trouvé d’intérêt… Et puis pourquoi l’avoir fait manchot ? Il revient déjà de la guerre estropié de ses sentiments alors lui couper le bras était-il vraiment nécessaire ?
Ma scène préférée du film ? Celle des éléphants roses en bulles de savon. Absolument magique. On alterne entre les yeux de Dumbo et les bulles qui volent, la musique s’envole complètement, c’était BEAU.

En bref, j’ai plus qu’adoré cette adaptation de Tim Burton de Dumbo, plein d’émotion et de beauté.

Publicités

5 commentaires sur “Dumbo. #Cinéma

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :