Spring Girls – Anna Todd #Livre

Résumé : Les quatre filles de l’officier Springvivent avec leur mère, Meredith, sur la base militaire de Fort Cyprus, près de la Nouvelle-Orléans, alors que leur père est en mission en Irak. Durant les vacances de Noël, Meg, l’aînée des Springqui espère la demande en mariage de son petit ami militaire, est perturbée par le retour d’un ancien « ami ». Sa cadette Jo, 17 ans, ambitieuse et révoltée, se découvre de nombreuses affinités avec le nouveau voisin, Laurie. Amy, la plus jeune des sœurs, peste contre leurs problèmes d’argent et l’absence de cadeaux sous le sapin tandis que Beth, calme et discrète, fait de son mieux pour seconder leur mère à la maison. Entre premiers émois amoureux, trahisons entre amis et difficultés financières, le quotidien de cette famille américaine est jalonné de problèmes auxquels les quatre sœurs font face chacune à leur manière. Dans cette période riche en changements, les Spring Girlsparviendront-elles à trouver leur place dans le monde ?

Citation :« J’ai trois sœurs. Le concept d’intimité m’est étranger. »

Les + :
– une jolie couverture
– une multiplicité d’histoires en une

Les – :
– les personnages ne sont pas attachants
– on est en sur-surface
– tout est vu d’avance
– Amy n’a pas la parole
– parler d’une réécriture des Quatre Filles du Dr March est TRES PRETENCIEUX

Mon avis : 08/20
Anna Todd restera toujours pour moi l’auteur de la saga phénomène After. Cinq livres qui m’ont enchantée et transportée dans une histoire fascinante, qui ne m’a pas ennuyée une seconde. En un été j’avais avalé ces 4000 et quelques pages. Puis il y a eu les Before. Plus un coup marketing qu’un véritable livre, j’avais été déçue. Puis Anna Todd était remontée dans mon estime avec la duologie Nothing More/Nothing Less qui raconte l’histoire de Landon. Cette introduction pour dire que j’étais contente de retrouver cette auteure pour autre chose qu’un dérivé de la saga After. Mais malheureusement, ça n’a pas matché pour moi
Avec cette couverture si jolie et la promesse d’une réécriture d’un classique mirifique, le livre entre les mains, j’attaquais avec ferveur. QUELLE DÉCEPTION.
Mon premier point se portera sur la « réécriture » en elle-même. On ne peut pas écrire un livre en appelant ses quatre héroïnes comme dans l’original et appeler cela une réécriture. Je m’attendais à ce que Camille de Peretti a fait des Liaisons Dangereuses quand elle a écrit Nous sommes cruels. Un classique transposé à notre époque, mais le charme n’a pas opéré.
Je ne me suis attachée à aucune des filles Spring. Sauf peut-être un peu à Jo et encore, elle est bien fade comparée à l’originale. Mais sans comparer maintenant, voici ce qu’on a sous la main : une mère alcoolique, une aînée superficielle et insipide, une cadette à peine rebelle, la troisième fille Spring tient la maison pendant que la petite dernière, eh bien, n’a pas d’histoire. Pourrie jusqu’à la moelle et admirative de Meg, c’est simple, Amy n’a même pas droit à la parole dans le livre.
J’aime toujours quand les personnages principaux se partagent la narration, mais ici Amy n’a pas eu de voix, encore une fois c’est dommage.
Quant à l’histoire, tout est dit dans le résumé, je vous laisse faire vos calculs. Aucun retournement de situation, on suit comme un fantôme les « aventures » des filles Spring. Sans parler de cette fin bâclée en quelques pages, qui nous laisse pantois

En bref, je suis pressée de lire le prochain livre d’Anna Todd car je ne veux pas rester sur cette amère déception.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :