Rock’n’Roll. #Cinéma

Résumé : Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux… Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.

Citation : « – Il le mérite tellement Pierre. Moi j’avais l’impression de voir Yves Saint Laurent.
– Tu l’as connu toi Saint Laurent ?
– Pas plus que ça.
– Bon bah ferme ta gueule alors. »

Les + :
– Guillaume Canet et Marion Cotillard
– la vérité sous le film
– c’est drôôôôôôôôle !

Les – :
– la fin qui part beaucoup trop loin à mon goût

Mon avis : 14/20
Rock’n’Roll est sorti il y a un petit moment déjà (je sais j’ai énormément de retard dans mes chroniques) mais j’avais tout de même envie de vous en parler, d’abord parce qu’il a fait beaucoup de bruit et ensuite parce que j’ai passé un bon moment de RIGOLADE.
Guillaume Canet a mis en scène sa propre vie dans ce film et il a dû avoir une sacré touche d’auto-dérision pour montrer ça à l’écran. J’ai vu quelques interviews de lui où il raconte justement que la ligne entre la réalité et la fiction est très mince mais qu’il ne révélerait pas le vrai du faux. J’adore ce principe.
Guillaume Canet et Marion Cotillard à l’écran, c’est juste un délice. Marion s’entraîne pendant tout le film à parler québécois pour un rôle et elle est hilarante. Le potager dans leur maison, les petits lapins, la table basse du salon faite avec les césars de Mariontout m’a fait rire. Les répliques fusent et j’ai adoré les trois quarts du film.
Ce qui m’a déçu c’est la fin qui va beaucoup trop loin. On a dépassé le stade du simple WTF, on est dans l’absurde le plus total et j’ai trouvé qu’on basculait du coup dans un deuxième film, qui m’a beaucoup moins plu et beaucoup moins fait rire. C’est dommage.
ATTENTION SPOILER : Finalement Guillaume va combler son complexe d’infériorité (face à Marion, face aux nouveaux acteurs plus jeunes sur le marché) en se lançant dans la chirurgie esthétique. Ce qui pourrait lui donner un petit coup de jeune au départ bascule vite dans la démesure et ça fait peur à voir. Une satyre qui aurait pu être plus intéressante si elle n’avait pas tant débordé.

En bref, une comédie qui fait du bien et qui fait réfléchir sur le métier d’acteur.

Publicités

7 commentaires sur “Rock’n’Roll. #Cinéma

Ajouter un commentaire

  1. Je suis on ne peut plus d’accord avec toi : ça partait plutôt et puis le final… Je me suis dit qu’ils se faisaient un petit délire ! Si ça m’a fait rire, c’est surtout parce que je trouvais le tout assez ridicule. Par contre j’aimais beaucoup l’idée de départ (parler de la crise de la quarantaine dans le couple).

    Aimé par 1 personne

    1. C’est ça, ils se sont fait leur petit délire. Mais le début m’a tellement fait rire et c’était tellement réaliste que cette fin m’a un peu gâché ce bon sentiment de départ. Moi aussi j’aime l’idée de départ, j’aime le fait qu’il ai mis en scène sa vie, avec sa femme…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :