Résumé : Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa soeur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.

Citation : « C’est vrai, j’ai beaucoup appris de Tony et Hector. J’ai appris à ne pas avoir peur, à ne pas laisser quelqu’un d’autre choisir à quoi ressemble mon bonheur. Je vais emporter ce savoir avec moi dans mes aventures afin qu’il me guide sur le droit chemin. »

Les + :
– ce troisième livre a un nouveau schéma
– on passe un peu de temps avec la famille de Mia
– lecture agréable

Les – :
– toujours aussi court et peu développé mais c’est le format douze tomes qui veut ça
– le happy ending très cucul

Mon avis : 16/20
Je suis lancée dans cette saga et je compte aller jusqu’au bout ! J’ai beaucoup apprécié Janvier, un peu moins Février et là Mars m’a « réconciliée » avec la série.
En effet, je reprochais à Mia d’être une fille très facile et de coucher avec tous ces clients. L’auteur veut sûrement défendre la femme libérée mais je me disais que si Mia continuait sur ce chemin, à tomber à chaque fois plus ou moins amoureuse de ses clients, à coucher avec, ce serait vite très ennuyeux. Heureusement le mois de Mars nous offre un nouveau schéma.
Tout d’abord on retrouve Mia au début du livre dans sa famille. Je trouve que c’était nécessaire car on en apprend davantage sur elle et sa famille et ça nous rapproche de Mia.
Quant au client de Mia ce mois-ci, Anthony Fasano, il est gay et engage Mia comme escort pour faire croire à sa famille qu’il a une petite amie. (Enfin un client avec qui elle ne couchera pas!) J’étais contente de cette configuration car on découvre une nouvelle Mia, une Mia qui peut être une amie et non une amante, une Mia confidente et surtout déterminée à aider ses « amis ».
ATTENTION SPOILER : La famille italienne de Tony, très conservatrice, à cheval sur l’image, paraît tout au long du livre un obstacle insurmontable à l’amour de Tony et Hector. A la fin, ils déclarent leur amour et tout le monde est heureux. Alors que l’on n’interprète pas mal mes mots : j’étais contente que le tome finisse bien pour Tony et Hector, j’ai juste trouvé cela beaucoup trop rapide. Le fait de respecter ce format de 150 pages pour chaque tome ne permet pas de bien développer chaque mois et c’est dommage…

En bref, un troisième tome qui change et c’est vraiment appréciable. Toujours un bon petit plaisir lecture. 

Calendar Girl Janvier
Calendar Girl Février

Publicités