Résumé : Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d’en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d’un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...

Citation : « Le vide : voilà bien une chose que je comprends. Je commence à croire qu’il n’y a rien à faire pour le réparer. C’est ce que m’ont appris mes séances de psy : les manques dans ma vie seront éternels. Il faut grandir autour d’eux, comme les racines d’un arbre autour d’un bloc de béton ; on se façonne malgré les creux. »

Les + :
– trois narrations de femmes différentes
– un livre qui tient en haleine
– les liens entre les personnages
– le format journal intime

Les – :
– une héroïne qu’on a du mal à supporter

Mon avis : 16/20
Je lis finalement assez peu de thrillers et je pense de plus en plus que c’est une erreur ! J’aime me plonger dans ces histoires et découvrir petit à petit les motivations des personnages. Comme La Vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker, La Fille du Train m’a complètement happée dans ses filets.
Tout d’abord j’ai aimé le format du livre. 450 pages qui se lisent finalement assez rapidement grâce à la lecture sous forme de journal intime : Rachel nous raconte tous les jours ce qu’il se passe dans sa banlieue de Londres. Un peu plus tard, Rachel partage sa narration avec Megan (Jess) puis avec Anna. Le fait d’avoir trois femmes complètement différentes à la barre est un plus. J’ai beaucoup aimé être dans la tête de chacune à tour de rôle.
L’alternance de la narration m’a d’ailleurs permis de me replonger dans le livre plusieurs fois car il y avait des moments où j’aurais volontiers claqué Rachel. Son alcoolisme et sa suite de mauvaises décisions m’exaspéraient quelquefois.
Ce que j’aime dans les thrillers c’est de découvrir au fil des pages les véritables liens qui unissent les personnages entre eux. J’ai été vraiment friande de l’histoire que nous a raconté Paula Hawkins et je conseille vivement ce roman !
Il ne me reste plus qu’à regarder l’adaptation cinématographique qui en a été faite. Je n’ai pas entendu beaucoup d’avis positifs sur ce film alors j’attendrai un peu…

En bref, un thriller qui vous tient en haleine du début à la fin, raconté par trois femmes aussi insupportables que touchantes.

Publicités