Résumé : Que s’est-il donc passé dans la vieille vigne abandonnée où l’on a retrouvé Pierre Morin inanimé après deux jours d’absence ? Dans le village, tous s’interrogent, se passionnent, et cherchent à percer à tout prix son secret. Avec ce récit captivant d’un genre tout à fait nouveau, aux frontières du conte philosophique et du roman à suspense, Frédéric Lenoir nous offre une parabole sur les choix et les valeurs essentielles de notre existence.

Citation : « Vous ne vivez que pour l’argent. Vous vendriez vos filles pour de l’argent. L’argent est le seul dieu que vous adorez. Laissez-moi vivre en paix avec mon secret. Il ne vous rapportera pas un centime. »

Les + :
– le suspense
– le conte philosophique
– les personnages secondaires

Les – :
– le personnage de Pierre
– la chute

Mon avis : 12/20
Dans le but de faire baisser quelque peu ma PAL, je lis de temps en temps des petits livres (moins de 200 pages). C’est le cas de Le Secret de Frédéric Lenoir. Lorsque je l’ai sorti de ma PAL je ne savais même pas de quoi il parlait mais j’avais décidé de me lancer dans cette lecture.
Pierre détient un secret. Après avoir disparu pendant deux jours, cet amoureux de la nature se rend quotidiennement à la vigne voisine pour y veiller sur son nouveau secret. Pierre est l’incarnation du bien, il est désintéressé de l’argent, ne vit que pour la nature qui l’entoure et aide toute personne qui en a besoin. A cause de ses valeurs, il est rejeté de la société et considéré comme simple d’esprit. Le personnage de Pierre ne m’a pas vraiment émue et je n’ai pas réussi à m’attacher à lui même si j’étais prise dans son histoire.
Ce que j’ai adoré dans ce livre, au-delà de la leçon philosophique, c’est le suspense. J’ai lu Le Secret d’une traite. Je ne pouvais pas poser le livre tellement je voulais en savoir la fin. J’étais complètement happée par le secret de Pierre et comme les autres personnages du livre, je voulais découvrir ce qu’il nous cachait.
D’ailleurs les autres personnages du livre sont extrêmement bien décrits. Qu’il s’agisse de la bonne mère de Pierre, Emilie, ou de tous les badauds du village qui veulent arracher à Pierre son secret, tous sont d’une justesse incroyable.
En fait j’ai adoré ma lecture, vraiment. Jusqu’à la chute (que je ne vous révèlerais pas) qui m’a déçue au plus haut point. Je me suis dit « tout ça pour ça »… Je m’attendais à quelque chose de tellement plus extraordinaire.

En bref, une belle histoire dans laquelle on embarque et qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière page.

Publicités