Résumé : Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’Histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort :  » La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. «  En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader. Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

Citation : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. »

Les + :
– l’idée du livre

Les – :
– une écriture plate
– des personnages auxquels on ne s’attache pas
– la fin

Mon avis : 10/20
J’ai vu le film La Vague il y a quelques années, et je l’ai revu plusieurs fois depuis car c’est un film que j’adore. Je ne savais pas qu’il s’agissait d’un livre à la base alors quand je l’ai vu en librairie, je l’ai tout de suite acheté.
C’est rare de dire qu’un film est meilleur qu’un livre. Et pourtant… Si j’ai adoré le film, j’ai vraiment été déçue par le livre. Je ne vais pas pouvoir m’empêcher de faire des comparaisons durant cette chronique.
Le livre n’est pas très long (224 pages) et pourtant je me suis ennuyée pendant ma lecture. Alors que le film est palpitant, que les émotions, les angoisses, montent rapidement, le livre est plat. Il est écrit avec un point de vue omniscient mais on ne ressent rien. J’ai trouvé que Todd Strasser nous racontait une histoire plate qui laisse de marbre.
Pourtant l’idée de base est génialissime et c’est cela que j’applaudis : le fait de faire renaître une dictature dans une classe d’histoire. Je m’attendais à ce que ce soit au moins aussi prenant que le film.
L’adaptation cinématographique est vraiment énorme car elle est (bizarrement) beaucoup plus poussée que dans le livre. On sent les élèves entre eux faire partie de ce nouveau mouvement, on se rend compte à quel point ce qui pouvait être amusant au début devient malsain à la fin. On s’attache à quelques personnages et notamment au professeur. Dans le livre il apparaît plus comme un magnat du pouvoir qu’autre chose. Et si dans le film il apprécie ce nouveau pouvoir, c’est indéniable, dans le livre il m’est presque apparu comme un psychopathe.
Et encore une fois, la fin du film est beaucoup plus impressionnante que celle du livre. Je m’attendais vraiment à un final qui explose !
Je pense que j’aurais été beaucoup moins dure avec le livre si je l’avais lu avant de voir le film.

En bref, je vous conseille de regarder La Vague qui est un film magnifique qui prend réellement aux tripes et qui vous permettra de faire l’impasse sur le livre de Todd Strasser.

Publicités