Résumé : Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle. Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures. Lentement, leur relation évolue, il s’ouvre petit à petit jusqu’à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît de sa vie aussi vite qu’il y était apparu. Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. Greta comprend alors que l’adolescent qui s’amusait à la faire tourner en bourrique est devenu un homme très séduisant qui va lui faire tourner la tête. Sauront-ils à nouveau se faire confiance ?

Citation : « La première personne qui vous brise le cœur n’est pas censée revenir dans votre vie pour le briser une deuxième fois. »

Les + :
– l’histoire entre demi-frères/demi-soeurs
– le livre en deux parties

Les – :
– la partie « livre » d’Elec
– peu de rebondissements

Mon avis : 12/20
En ce moment je saute sur tous les livres d’Hugo Roman car je ne peux plus m’en passer ! Step Brother a donc eu son heure de gloire entre mes mains. J’attendais beaucoup de ce livre et j’ai été un petit peu déçue.
Ce qui m’a vraiment plu dans cette histoire est le fait que cela se passe entre Greta et Elec qui sont demi-frères et demi-soeurs (sans lien de sang évidemment)Le fait que les deux protagonistes vivent sous le même toit, cette attirance (cet amour) interdit, c’est palpitant. Toutefois, on s’attend à tout, rien ne m’a surpris, rien ne sort de cet espèce de chemin habituel.
Le livre est en deux parties : la première quand Greta et Elec sont adolescents et qu’ils se découvrent et la seconde sept ans plus tard quand, par la force des événements, ils sont obligés de se retrouver. J’ai aimé cette architecture, et je me suis dit que ça allait donner du peps au livre. Ca a été le cas, j’étais plutôt contente, mais encore une fois rien de surprenant.
Ce qui m’a le plus déçu a été la partie « livre » d’Elec. Je l’ai trouvée complètement inutile ! On sait ce qu’il ressent, on le voit à travers les yeux de Greta, on n’a pas besoin qu’il s’exprime. D’autant plus que c’est pour raconter presque mot à mot le livre que l’on vient de lire. A ce moment là j’étais vraiment déçue.
Même si je cite beaucoup de points négatifs, Step Brother m’a quand même fait passer un bon moment de lecture et je ne regrette pas de l’avoir lu. J’en attendais beaucoup plus c’est tout. 🙂

En bref, une histoire peu commune qui aurait mérité d’être un peu plus élaborée.

Publicités