Résumé : Jason Kelly, avocat un peu coincé, s’apprête à épouser la fille autoritaire de son patron. Autant dire qu’il est désormais bien parti pour devenir associé au sein du cabinet… Mais c’est sans compter sur son grand-père Dick, vieil obsédé sexuel, qui le convainc de l’accompagner en Floride pour quelques jours de vacances. Soudain, Jason voit la perspective de son mariage remise en question. Car son grand-père entend profiter de la vie au maximum et embarquer son petit-fils dans ses aventures rocambolesques. Du coup, entre les soirées arrosées, les bagarres dans les bars et une folle nuit passée au karaoké, Jason découvre des plaisirs de l’existence qu’il ne soupçonnait pas, tandis que Dick s’attache à ce garçon qu’il ne connaissait presque pas…

Citation : « Prenons ta chatte mobile et tirons nous ! »

Les + :
– Zac Efron, of course
– Robert DeNiro
– la relation entre Dick et Lenore

Les – :
– l’humour très limite
– un mauvais film de spring break
– la morale ?

Mon avis : 12/20
Je ne vais pas mentir, je n’ai pas détesté le film. Mais je n’ai pas tout à fait aimé non plus. Avec un tel casting : le duo Zac Efron et Robert DeNiro, je m’attendais à un film terrible (dans le sens positif du terme, s’entend…) A la place j’ai été plutôt déçue par un humour plus que limite.
Bien sûr que j’ai ri, à plusieurs reprises même. Certaines scènes sont vraiment délirantes, certaines répliques donnent du piment au film, mais ce n’est pas ce qui s’est dégagé en premier. J’ai par exemple beaucoup aimé la relation entre Dick et Lenore plus qu’irréaliste. Le couple Jason et Shadia est aussi un bon point, mais c’est le petit couple cucul qui se retrouve, attendu. En revanche, j’ai trouvé que le film faisait un mauvais spring break. On parle de sexe et de drogues à tout bout de champs et ce n’est pas forcément drôle, c’est parfois même plutôt déplacé. A mon goût…
D’autre part, où est la morale du film ? Alors d’accord, il faut profiter des gens qui nous sont chers avant qu’ils ne meurent. Oui, il n’y a pas que l’argent dans la vie, il faut aussi savoir poursuivre ses rêves. Certes. Oui encore, les secondes chances existent. Mais non à la fin : on nous montre un couple (certes voué à l’échec) mais qui à quelques jours de leur mariage s’avouent qu’ils se sont tous les deux trompés. Je lève mon pouce en l’air à notre belle société. Je suis peut-être un peu trop vieille France, ou un peu trop naïve (la deuxième option est très très vraie) mais ça ne me plaît pas.
Je critique beaucoup mais j’ai quand même passé un bon moment. Je m’attendais à tellement plus drôle que c’est ma déception qui parle.

En bref, une comédie sympathique, à regarder un dimanche soir pour se détendre ou un après midi pluvieux entre potes.

Publicités