Résumé : Hardin tient un journal secret. Il y raconte son histoire, avant sa rencontre avec Tessa et pendant les semaines qui vont changer sa vie. Un journal où les filles de sa bande : Nathalie, Molly, Melissa et Steph tiennent un rôle essentiel. Ce journal lui permet d’évacuer sa colère et d’analyser ses sentiments. Nous y découvrons ses secrets, ses doutes, son âme… peut-être pas si noire qu’il y paraît. Ce point de vue d’Hardin nous incitera-t-il à l’indulgence ? Car la vie n’a pas épargné Hardin. Il a subi un traumatisme qu’un enfant ne devrait jamais vivre, sans l’amour de ses parents pour l’aider à le surmonter. La rage s’est emparée de lui et ne l’a plus quitté. Il est sombre, solitaire et ne se permet aucune émotion, hormis l’adrénaline de ses méfaits et le sexe. Il se fout de tout, même de lui-même. Jusqu’au jour où sa route croise celle de TessaSera-t-il capable de l’aimer ?

Citation : « La seule chose qu’il aimait faire, c’était dévorer des livres, page après page. Il attendait que Vance lui en apporte ; un par semaine, parfois plus, parfois moins. Quand il ne venait pas et que l’ennui le gagnait, il relisait en boucle les pages toutes abîmées de ses ouvrages préférés. Mais il savait que le gentil monsieur reviendrait toujours, un livre à la main. Au rythme des livres, peu à peu, l‘enfant grandissait physiquement et intellectuellement. »

Les + :
– le point de vue d’Hardin sur le début de leur relation
– la mise en place du pari

Les – :
– les histoires des anciennes conquêtes d’Hardin
– le point de vue omniscient
– la fin de ce premier tome

Mon avis : 10/20
Après avoir lu les cinq tomes de la saga After qu’on ne présente plus, il me fallait continuer de dévorer les livres de la plus célèbre des Wattpadiennes : Anna Todd. Je suis donc allée acheter Before à La Fnac où j’ai fait dédicacer mon livre comme une ado par Anna Todd herself. Jusque là toute excitée, je suis vite redescendue…
Le livre est séparé en deux parties : d’abord on lit des anecdotes sur quelques unes des conquêtes d’Hardin comme Stéphanie, Molly ou Melissa. Intérêt ? Franchement aucun. Alors on apprend que Stéphanie et Molly ont des vies de familles pourries, ce qui les a rendu immondes. Mouais ? Vraiment pas convaincue par cette première moitié du livre. Avant ça, on a même un rappel de l’enfance d’Hardin et du traumatisme qu’il a vécu. Oui on sait tout ça, ça ne sert pas à grand chose de le répéter…
Dans la seconde partie, on entre enfin dans le vif du sujet. Le premier tome d’After est le seul qui ne nous donnait pas le point de vue d’Hardin. Dans Before on apprend donc comment le pari a été mis en place, comment Hardin s’attache et vit cette relation avec Tessa. C’est ce qu’on veut lire !
Les tomes d’After faisaient en moyenne 600 pages donc se retrouver avec ce petit livre de 260 pages, ça fait bizarre. Et en effet, ce n’est pas pour rien : l’histoire du premier tome est coupée en deux. A la fin de Before on se retrouve au tiers d’After Saison 1. C’est très décevant. A part pour une raison purement commerciale je ne vois pas l’intérêt d’avoir fait deux tomes pour Before. C’est à s’en dégoûter d’acheter un livre à 14,50€.
Un dernier point : ce qui change également par rapport à la saga After, c’est le début de chaque chapitre. Ils débutent tous par une voix off, point de vue omniscient sur l’histoire. Je n’ai pas du tout aimé. Je trouve que ça dénature l’essence première d’After écrit comme un journal intime à deux voix. Surtout que cela n’apporte pas grand chose : « Hardin ne savait pas à ce moment là qu’il ne pourrait plus jamais quitter Tessa… » bla bla bla…

En bref, Before est intéressant passé les 100 premières pages mais j’en attendais beaucoup plus.

Mes chroniques sur la saga After :

After, Saison 1
After, Saison 2
After, Saison 3
After, Saison 4
After, Saison 5

  

Publicités