Résumé : La jeune Alice s’ennuie à ne rien faire, auprès d’une soeur qui lit des livres sans images. Quand surgit un lapin blanc aux yeux roses, vêtu d’une redingote et de gants blancs, la curiosité la pousse à le suivre au fond de son terrier. Après une chute interminable, une clé d’or lui donne accès à un corridor – trop étroit, hélas, pour continuer sa filature. Elle se hasarde alors à goûter au flacon qui porte l’étiquette « bois-moi ». Un poison ?…

Citation : « – Tu peux aller rendre visite à l’un ou à l’autre : ils sont fous tous les deux.
– Mais je ne veux pas aller paris les fous, fit remarquer Alice.
– Impossible de faire autrement, dit le Chat ; nous sommes tous fous ici. Je suis fou. Tu es folle.
– Comment savez-vous que je suis folle ? demanda Alice.
– Tu dois l’être, répondit le Chat, autrement tu ne serais pas venue ici. »

Les + :
– un classique de la littérature anglaise
– l’univers loufoque d’Alice
– les illustrations

Les – :
– conte pour enfant

Mon avis : 15/20
Qui ne connaît pas Alice ? Chez Disney c’est une jolie petite blonde à la robe bleue et blanche, chez Tim Burton c’est Mia Wasikowska ; mais Alice c’est surtout la petite fille de sept ans du conte de Lewis Carroll.
C’est lui qui invente les aventures complètement loufoques de la jeune enfant. Il les écrit pour l’une de ses élèves prénommée Alice par laquelle il est fasciné.
C’est ainsi que sont nés les personnages plus fous les uns que les autres : le chapelier fou, le chat du Cheshire, le lièvre de mars, bonnet blanc et blanc bonnet, la reine rouge et tant d’autres.
J’ai eu cette magnifique édition collector pour mon anniversaire le mois dernier : la tranche du livre est dorée, c’est un hard cover et il est magnifiquement illustré. C’est un vrai petit bijou. J’en suis amoureuse. Et je me suis enfin décidée à le lire après être allée au Salon du Livre de Montreuil où il y avait toute une exposition sur Alice au Pays des Merveilles.
J’ai toujours eu un faible pour les contes. Alice au Pays des Merveilles est un classique et il fallait absolument que je le lise. C’est enfin fait. Ainsi que la suite De l’autre côté du Miroir.
J’ai adoré les aventures d’Alice. Me retrouver dans la tête d’une petite fille avec toutes ses interrogations, cette façon qu’elle a de se parler à elle-même. Alice n’est pas n’importe quelle petite fille et son imagination est débordante. Non seulement les personnages qu’elle rencontre sont hors du commun mais en plus l’histoire saute souvent du coq à l’âne.
La seule chose qui m’a déplue a été l’écriture de Lewis Carroll. Ce conte est écrit pour une enfant de sept ans et la plume y est donc adaptée. Des mots simples, des phrases courtes… Il y a tout de même quelques références qui peuvent toucher les plus grands.
Je conseille de toutes façons cette édition magnifique, pleine de dessins colorés et Alice au Pays des Merveilles reste un livre à lire !

En bref, un conte pour enfants qui continue de ravir les plus grands. Alice et son monde sont une légende.

Publicités