Résumé : Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

Citation : « Je vais devoir en chier de la science. »

Les + :
– la photographie
– Matt Damon

Les – :
– un poil long (2h30)

Mon avis : 14/20
Pour tout avouer, j’ai été traînée de force voir ce film. Je ne suis pas une grande fan de Matt Damon, les films sur l’espace y’en a des dizaines en ce moment et deux heures et demi de film pour voir un mec seul sur une planète ? Bof, pas enchantée. Après y avoir échappé plusieurs fois et devant l’ampleur que prenait le film, je me suis fait une raison et j’y suis allée… Je ne regrette pas.
En effet je n regrette pas car j’ai passé un bon moment. D’abord car les images sont fantastiques. Ces étendues de sable rouge, Mars est filmée comme jamais et c’en est émouvant. Rien à voir avec Interstellar et autres qui se sont essayés à l’espace.
D’autre part, j’avais peur que Matt Damon m’ennuie profondément, seul sur une planète. Mais ça n’a pas été le cas. Malgré quelques longueurs (le film est vraiment trop long), je trouve qu’il tient bien le film. Ses répliques sont drôles et sa tête passe par toutes les émotions.
J’ai aimé voir les deux côtés de l’histoire : ceux qui sauvent et celui qui a besoin d’être sauvé. Voir ce qui se passe sur Terre, comment ils gèrent la nouvelle, les médias; puis comment ils font pour aller le récupérer. Tout ça en suivant Mark qui se filme tous les jours comme un journal intime, qui fait tout ce qu’il peut pour survivre malgré le fait d’être abandonné sur Mars. Vivre tant d’années seul, je ne sais pas si j’aurais le courage de tenir, d’avoir l’espoir qu’il a (en admettant que j’ai toutes les capacités intellectuelles qu’il a pour se sauver…).
Le film est intéressant dans le sens où tout ce qui touche à la survie est abordé : il faut de la nourriture pour vivre certes, de l’oxygène, de l’eau, un temps clément, mais aussi de l’espoir,  de l’intelligence, de la force, de la patience…

En bref, un beau film sur l’espace qui mérite le grand écran mais qui se traine en longueur parfois.

Publicités