Résumé : Proposant un nouveau regard sur l’origine des personnages légendaires créés par J.M. Barrie, le film s’attache à l’histoire d’un orphelin enlevé au Pays Imaginaire. Là-bas, il vivra une aventure palpitante et bravera maints dangers, tout en découvrant son destin : devenir le héros connu dans le monde entier sous le nom de Peter Pan.

Citation : « Mon cher Peter, j’attends avec impatience le jour où je pourrais revenir et tout t’expliquer. Tu es un garçon extraordinaire, plus que tu ne peux l’imaginer. Je te promets que tu me reverras. Dans ce monde, ou dans un autre. »

Les + :
– Peter Pan ❤

Les – :
– la musique
– l’humour
– Crochet/Lili La Tigresse

Mon avis : 08/20
Je suis amoureuse de Peter Pan. J’ai d’abord vu le dessin animé de Walt Disney étant petite, j’ai ensuite lu le livre de James Matthew Barrie plusieurs fois, et enfin j’ai regardé toutes les adaptations possibles et imaginables du personnage. De cet enfant qui ne veut pas grandir. Il me fascine. Ma version préférée de toutes ? Le Peter Pan de 2003 avec Jeremy Sumpter. Ce film est mon préféré d’entre tous. Je le connais absolument par coeur, en anglais et en français. Je pourrais le réciter, comme une poésie. Toute cette longue introduction pour dire que lorsque j’ai entendu parler d’une nouvelle adaptation de mon héros, j‘ai foncé sans chercher à comprendre.
QUELLE ERREUR.
Dès les premières minutes j’ai su que ce film n’était pas pour moi. Je pense que c’est dû en partie au fait qu’il est destiné aux plus jeunes.
Au départ Peter Pan vit dans un orphelinat parmi des nonnes trop grossières, personnages mal travaillés pour moi. Pas assez effrayantes car tournées au ridicule.
Ensuite l’arrivée chez Barbe Noire. J’ai cru hurler dans la salle. Sérieusement ? Les esclaves qui chantent Nirvana et autres classiques du rock ça ne choque que moi ? Je crois que c’était trop moderne pour moi dans cette partie là. Le personnage de Barbe Noire encore une fois ne fait pas assez peur, l’humour du film le rend pitoyable.
L’humour du film en règle générale m’a déstabilisée. Je n’ai pas ri. Quant au personnage de Mouche… Je n’ai pas de mots.
D’autre part, toute l’histoire du film tourne autour du fait que Peter Pan doit apprendre à voler. Il ne réussit pas une seule fois durant tout le film (on le voit essayer deux fois, enfin je sais pas mais moi j’aurais le pouvoir de sauver toute une population en volant j’essaierai de m’appliquer un peu plus sur la tâche…) mais par contre à trois minutes de la fin il vole mieux que les fées elles-mêmes.
Dernier point négatif, l’histoire d’amour entre Crochet et Lili La Tigresse. Non. Non. Non. Non. Non et NON. Ca ne tient pas debout ! Quel cauchemar cette histoire, surtout que toutes les représentations de Lili et Crochet nous ont toujours montré deux personnages à la différence d’âge plutôt importante. Pourquoi ici ont-ils le même âge ? Pas du tout convaincue.
Il y a quand même un point que j’ai adoré, c’est tout l‘univers des Indiens. Leurs costumes, leurs maisons, toutes ces couleurs, cet esprit bohème et non peau rouge comme on a l’habitude de voir était très rafraîchissant et a comblé l’hippie qui est en moi.
Enfin, fanatique de Peter Pan, j’ai tout de même apprécié avoir un préquel à son histoire.

En bref, un nouvel oeil sur Peter Pan qui plaira je pense aux plus petits.

Publicités