Résumé : We are liars. We are beautiful and privileged. We are cracked and broken.
A tale of love and romance. A tale of tragedy.
Wich are lies? Wich is true? You decide.

Citation : « We convinced them to take action. We told each other over and over: do what you are afraid to do. We told each other. Over and over, we said it. We told each other we were right. »

Les + :
– la famille/l’amour
– le personnage de Cadence
– l’écriture du livre dans le fond et la forme
– le suspense

Les – :
– obvi : none

Mon avis : 19/20
Waw. Tout simplement waw. Quand j’ai fermé ce livre je ne savais plus quoi penser. C’est un énorme coup de coeur et je crois bien que ce livre demeurera l’un de mes préférés.
Tout d’abord j’ai été énormément touchée par le personnage principal de l’histoire : Cadence. Cette jeune fille fait remonter beaucoup de souvenirs en moi. Elle est à la recherche de qui elle est et surtout de qui sont ceux qui l’entourent.
E. Lockhart mélange les thèmes de la famille et de l’amour, de la destruction et de la reconstruction, de l’enfance et du passage à l’âge adulte, de l’oubli et de la quête de savoir à la perfection. Tout pourrait être réel dans cette histoire : le déchirement d’une famille pour l’argent, les enfants devant prendre partis pour leurs parents… C’est également une façade qui m’a plue.
D’autre part, le roman est bien écrit, j’ai adoré la plume de E. Lockhart : que ce soit dans la forme ou dans le fond. Beaucoup de passages à la ligne, de phrases courtes voire entrecoupées pour faire durer les questions de Cadence sur son accident.
Pour finir, We Were Liars m’a complètement surprise par sa fin, et c’est seulement en la découvrant que j’ai revu certains indices laissés dans le livre. C’est pour cela qu’il faudrait peut être que je le lise à nouveau maintenant que je connais la fin, pour avoir un nouvel oeil sur toute l’histoire.

En bref, je ne saurais que le conseiller, ce livre est magique. Un conte des temps modernes sur comment l’argent ne fait pas toujours le bonheur.

Publicités