Résumé : D’après le best-seller de John Green, La Face Cachée de Margo est l’histoire de Quentin et de Margo, sa voisine énigmatique, qui aimait tant les mystères qu’elle en est devenue un. Après l’avoir entraîné avec elle toute la nuit dans une expédition vengeresse à travers leur ville, Margo disparaît subitement – laissant derrière elle des indices qu’il devra déchiffrer. Sa recherche entraîne Quentin et sa bande de copains dans une aventure exaltante à la fois drôle et émouvante. Pour trouver Margo, Quentin va devoir découvrir le vrai sens de l’amitié… et de l’amour.

Citation : « C’est une ville de papier, des maisons de papier et des gens en papier. Tout est plus moche quand on y regarde de plus près. »

Les + :
– Cara Delevingne

Les – :
– trop adolescent
– beaucoup de pertes par rapport au livre

Mon avis : 12/20
Je suis allée voir La Face Cachée de Margo le weekend de sa sortie, mais je n’avais pas encore eu le temps de vous en parler. J’ai lu peu de temps avant qu’il sorte Paper Towns de John Green et laissez moi vous dire que j’ai été très déçue de cette adaptation.
Deux choses me motivaient pour aller voir ce film : j’avais adoré le livre et je suis une fan incontestée de Cara Delevingne.
Je suis désolée mais je vais un peu (beaucoup) comparer le film au livre.
Première comparaison : alors que le livre regorge d’anecdotes et de moments fort, le film perd beaucoup d’instants qui sont essentiels à l’histoire : que ce soit au niveau de la vengeance de Margo au départ ou de l’enquête menée par Quentin.
Deuxième comparaison : le film est tourné comme une quelconque histoire d’adolescents alors que le livre donne une image plus élevée, plus adulte, de cette histoire.
En revanche j’ai adoré Cara Delevingne dans son rôle, qui était juste parfaite en Margo Roth Spiegelman. J’étais contente de la voir enfin au cinéma. Elle promet de beaux films à l’avenir.

En bref, une romance adolescente qui n’est franchement pas à la hauteur des écrits de John Green mais qui est tout de même agréable à regarder. Une bonne déception quand même.

Ma chronique de Paper Towns (La Face Cachée de Margo) de John Green : ici. 🙂

Publicités