Résumé : L’Indominus Rex, un dinosaure génétiquement modifié, pure création de la scientifique Claire Dearing, sème la terreur dans le fameux parc d’attraction. Les espoirs de mettre fin à cette menace reptilienne se portent alors sur le dresseur de raptors Owen Grady et sa cool attitude.

Citation : « Il ne s’agit pas de contrôle. C’est une relation. Basée sur le respect. » Owen Grady à propos de ses Velociraptors.

Les + :
– Chris Pratt
– les effets spéciaux

Les – :
– prévisibilité
– Omar Sy

Mon avis : 13/20
Jurassic World, est l’un de ces films que l’on peut appeler événement. On ne va pas forcément le voir parce qu’on est fan de dinosaures mais c’est un film à voir. C’est donc cette motivation là qui me dominait pour aller découvrir ce remake. Je ne m’attendais pas au film du siècle, je crois que c’est pour cela que j’ai bien aimé. Explications.
Déjà : bon choix de l’acteur principal, Chris Pratt est parfait (j’étais d’ailleurs un peu déçue qu’il ne retire jamais son T-shirt ! Sérieusement ils auraient pu au moins le déchirer un peu, bref, assez parlé de mes hormones).
J’ai également aimé tout le côté, travail avec l’animal, relation avec eux. On essaye de les dompter mais pas de les contrôler.
Après, y’a pas à dire, la photographie du film est surprenante et les effets spéciaux sont à la hauteur. C’est vraiment un régal pour les yeux tout ces paysages verts, ces vues sur le Parc…
En revanche j’ai moins aimé le côté prévisible du film. Concrètement, il n’y a aucune surprise du début à la fin. C’est dommage. Et puis il faut dire qu’ils nous ont sortis absolument tous les clichés : l’histoire d’amour réchauffée entre la maniaque du contrôle et le beau goss cool, la réconciliation entre les deux frères qui ne s’entendaient plus… Le film est un peu long, il n’y a pas vraiment de retournement de situation.
Un point que je souhaite soulever également c’est le rôle d’Omar Sy. On peut en parler s’il vous plaît ? Le fait d’aller aux Etats Unis lui a fait perdre ses talents d’acteurs ou quoi ? J’étais choquée de son mauvais jeu. Ca m’a carrément fait rire, pour le coup, ils auraient vraiment pu le couper au montage.

En bref, un bon film de sciences fiction à voir pour ravir ses petits yeux mais pas une merveille de cinéma.

Publicités