Résumé : L’inégalité, l’injustice et l’exigence auxquelles nous expose le monde où l’on vit provoquent du stress et des dépressions chez beaucoup de gens. Certains craquent. Les Nouveaux sauvages est un film sur eux.
Vulnérables face à une réalité qui soudain change et devient imprévisible, les héros des Nouveaux sauvages franchissent l’étroite frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison en amour, le retour d’un passé refoulé, la violence enfermée dans un détail quotidien, sont autant de prétextes qui les entraînent dans un vertige où ils perdent les pédales et éprouve l’indéniable plaisir du pétage de plombs.

Citation : « – Bonsoir, pour une personne ?
– Vous êtes douée en maths. »

Les + :
– plusieurs films en un
– humour noir

Les – :
– quelques longueurs

Mon avis : 16/20
Humour noir ? Cynisme ? J’A-DORE.
Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en regardant ce film. Je ne savais même pas qu’il s’agissait en réalité de mini films. C’est la musique de la bande annonce qui m’a donné envie avec les scènes de pétages de plomb.
Comment vous dire ? Ce film argentin m’a vraiment plu. On s’immisce dans la vie de personnes « normales » qui de déboires en déboires finissent par péter les plombs. Et c’est jouissif.
Concrètement, tous les mini films m’ont plus ou moins plu avec une grosse préférence pour le dernier, celui du mariage. Certains autres sont un peu plus lents, mais tout aussi appréciables.
Le jeu d’acteur est parfait, la mise en scène de chaque séquence a été bien pensée par le réalisateur.
Le film est drôle. L’humour noir c’est un peu mon dada, et voir ces personnes au premier abord propres sur elles, devenir folles est juste bon pour le moral. La violence qui se dégage du film n’est pas excessive. En fait, on arrive à se dire que ça peut arriver à tout le monde.

En bref, un film méchamment drôle qui mérite visionnage.

Publicités