Résumé : Alaska Young. Gorgeous, clever, funny, sexy, screwed up – and utterly fascinating. Miles Halter could not be more in love with her. But when tragedy strikes, Miles discovers the value and the pain of living and loving unconditionally.
Nothing will ever be the same.
A vivid, passionate and intensely moving novel from internationally bestselling author John Green.

Citations : « Y’all smoke to enjoy it. I smoke to die. »
« – Sometimes I don’t get you.
– You never get me. That’s the whole point. »
« – You don’t love the crazy, sullen bitch.
And there was someting to that, truth be told. »
« We did not say : don’t drive. You’re drunk. We did not say : We aren’t letting you in that car when you are upset. We did not say : we insist on going with you. »

Les + :
– before/after
– les personnages

Les – :
– le mystère Alaska

Mon avis : 17/20
Tous les lecteurs de John Green m’avaient prévenus : Looking For Alaska (Qui es-tu Alaska ?) est le meilleur roman de l’auteur.
Eh bien je n’ai pas été déçue. J’ai vraiment adoré le livre. Il est à la fois plein d’humour dans la première partie, et plein d’émotions plus fortes dans la seconde. C’est d’ailleurs quelque chose que j’ai aimé : le livre en deux parties avec les comptes à rebours. J’aime beaucoup ce format de livre.
D’autre part, j’ai adoré l’ambiance du livre. Ces jeunes qui se découvrent entre eux mais qui essayent surtout de se découvrir eux-mêmes. Car c’est là l’essence du roman, tous les personnages ont leurs problèmes et leurs raisons de devenir fous, leurs raisons de vouloir faire des « pranks » à longueur de journée sur leur campus.
Le personnage du Colonel a été mon préféré.
Tout le livre porte sur les relations, toutes les sortes de relations que l’on peut avoir : amitié, amour, haine… Et toutes les choses que les héros sont prêts à faire pour les exprimer.
Le seul petit bémol que je donne au roman de John Green est sur le personnage d’Alaska. Je sais qu’elle est dans le mystère, que c’est ainsi qu’elle est pour ses amis et qu’elle a toujours été, mais j’aurais voulu en savoir plus sur elle. J’aurais même peut-être voulu qu’elle détienne la narration un instant.

En bref, un livre génial pour les fans de Young Adult, mais attention, stock de mouchoirs à prévoir !

Mes autres chroniques de John Green ici : 🙂
The Fault in our Stars (Nos Etoiles Contraires)
Let it Snow (Flocons d’amour)

Publicités