Résumé : Hardin n’a rien à perdre… sauf elle. Après leur rencontre la vie ne sera plus jamais la même. Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait bien partie. Tessa sait qu’Hardin peut être cruel, mais quand les origines de leur relation et son mystérieux passé lui sont révélés, cela lui fait l’effet d’une bombe. Tessa est hors d’elle. Hardin sera toujours… Hardin. Mais est-il vraiment le mec dont Tessa est tombé éperdument amoureuse, en dépit de son caractère colérique, ou est-il un étranger, un menteur depuis le début ? Doit-elle s’en séparer ? Ce n’est pas si facile. Le souvenir de ses bras autour d’elle… de sa peau qui l’électrise… de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Pourtant, Tessa n’est pas sûr qu’elle pourra supporter une autre promesse non tenue. Elle a mis toute sa vie entre parenthèses pour Hardin – l’université, ses amis, sa relation avec sa mère, son petit ami, même son début de carrière. Mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu’il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, mais il veut se battre pour elle ! Mais peut-il changer ? Va-t-il changer… par amour ?

Citation : « Nous ne sommes pas dans un film. C’est la vie, la vraie, la mienne surtout, et ma vie ne serait ni complète ni tolérable sans lui. Ce garçon colérique et tatoué s’est glissé sous ma peau pour atteindre mon coeur, et je sais que, quoi que je fasse, je ne pourrais pas me débarrasser de lui. »

Les + :
– la narration à deux voix
– l’évolution de l’histoire/les rebondissements

Les – :
– Tessa/Hardin : comment tourner en rond

Mon avis : 15/20
Bon, on ne va pas se mentir, j’adore ce genre d’histoire. J’avais vraiment aimé le premier tome, et je suis toujours dedans 700 pages plus loin. J’avais envie de connaître la suite et surtout j’ai toujours envie de connaître le fin mot de l’histoire.
Ce deuxième volet de la saga est plein de rebondissements et on y trouve une nouvelle Tessa, ce qui n’est pas pour me déplaire.
J’ai en revanche un peu de mal avec la relation Tessa/Hardin qui pour moi tourne en rond. Un je t’aime moi non plus, fuis moi je te suis, qui devient assez lourd. Parce que rien ne change, on a compris, ils s’aiment, rien ne changera, ils sont prêts à tout se pardonner… Ca manque un peu de piment et de relations extraconjugales, de déménagements et de révélations. Bon il me reste encore trois tomes pour ça 🙂
Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce tome c’est d’avoir l’avis d’Hardin. L’immonde connard du premier tome a des sentiments ! Wahou ! C’était sympa d’être un peu dans son petit cerveau. L’alternance des chapitres dans la tête de Tessa et dans la tête d’Hardin apporte un petit plus comparé au premier tome qui est intéressant pour découvrir Hardin davantage. Un exercice de style réussi pour moi car même sans lire qui parle, on retrouve la personnalité des deux personnages bien distinctes. La lecture est toujours aussi fluide avec des chapitres courts et la plume d’Anna Todd est agréable.

En bref, un deuxième tome aussi palpitant que le premier. J’espère juste qu’il se passera plus de choses autour des intrigues secondaires pour pouvoir avancer car Tessa/Hardin commence à légèrement ennuyer…

Ma chronique de After, Saison 1 ici.

Publicités