Résumé : Tireur d’élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de « La Légende ». Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu’il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l’angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s’imposant ainsi comme l’incarnation vivante de la devise des SEAL : « Pas de quartier ! » Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu’il ne parvient pas à retrouver une vie normale.

Citation : « Mes regrets se tournent vers les personnes que je n’ai pas pu sauver. Marines, soldats, mes camarades. Je ressens toujours leur perte. Je m’en veux toujours d’avoir échoué à les protéger. »

 Les + :
– une nouvelle vision de Clint Eastwood
– l’avancée psychologique de Chris Kyle
– Bradley Cooper, obviously

Les – :
– la longueur

Mon avis : 14/20
American Sniper n’est pas le film que j’irais voir de mon propre chef au cinéma. Mais poussée par ma sœur et mon amoureux (et un peu par Bradley Cooper aussi), je me suis laissé tenter. Et c’était un bon choix !
J’avais déjà vu plusieurs films sur la psychologie après guerre comme Brothers ou The Lucky One et celui-ci est très bien fait. Porté par son acteur principal au jeu parfait, American Sniper ne m’a pas déçue.
On se retrouve dans la tête de ce sniper, sur le terrain comme à la maison. Même si les images de guerre sont fabuleuses, ce sont ses retours à la maison qui m’ont le plus fascinés. Le fait de voir cet homme changer complètement de façon de penser, de façon de vivre à cause de ses blessures psychologiques liées à la guerre.
La musique porte cette œuvre plutôt bien et Bradley Cooper, métamorphosé pour le rôle, signe ici son film le plus remarquable.
En revanche, 2h20 au cinéma pour cela m’a paru assez long. J’ai trouvé certains passages inutiles ou qui auraient mérité d’être coupé à certains endroits.

En bref, American Sniper est un bon film de guerre mais c’est surtout le côté psychologique qui est très bien abordé. A aller voir au cinéma, car le grand écran procure de belles sensations.

Publicités