Résumé : Fresh from a four-month stint in rehab for her “alleged” shopping addiction, Babe Walker returns home to Bel Air ten pounds lighter (thanks to a stomach virus), having made amends (she told a counselor with bad skin she was smart) and confronted her past (after meeting her birth mother for the first time—a fashion model turned farmer lesbian). Although delighted to be home and determined to maintain her hard-won inner peace, Babe now faces a host of outside forces seemingly intent on derailing her path to positive change. Not only is she being trailed by an anonymous stalker, but she’s also reunited with the love of her life, a relationship that she cannot seem to stop self-sabotaging.

Unapologetic and uproarious, Psychos is the send-up of the season—already as timeless as vintage Dior.

Citation : « “Ew to you telling me not to ew you, though.”
Ew to you having a stalker in the first place. It’s so nineties.”
“Your tits are so nineties.”
Whatever.”
Whatever. »

Les + :
– tous les points positifs du premier livre de Babe « White Girl Problems »
– une véritable intrigue

Les – :
– ? (uuugghhh, whatever)

Mon avis : 18/20
Bon, après avoir lu White Girl Problems, j’ai tout de suite enchaîné avec le second roman de Babe Walker : Psychos. Et waw ! Toujours aussi fière de moi pour lire ce roman en anglais (les petites joies de la vie, je ne m’en remets pas), j’ai retrouvé le style et le franc parler de Babe dans ce nouvel opus. J’ai adoré.
Ce que je reprochais au premier livre c’était finalement d’être plus un recueil de différentes anecdotes qu’une véritable histoire. Ici, on a bien affaire à une intrigue (dont j’ai compris le dénouement assez rapidement finalement) mais qui en surprendra plus d’un ! Babe réussit à mettre du suspense, sans pour autant nous écrire un roman policier.
On retrouve encore la mise en forme que j’avais appréciée : les dessins, les textos, les listes. Tout cela nous rapproche advantage de l’auteur.
Toujours aussi déjantée, Babe se dévoile encore un peu plus et si elle écrit un troisième livre, je le lirai avec plaisir !

En bref, un second livre encore meilleur que le premier, que je recommande à celles qui n’ont pas peur des psychopathes qui sommeillent en elles !

Publicités