Résumé : Cela fait maintenant deux ans que Drew et Kate vivent une passion heureuse… Tomber amoureux c’est facile, mais se faire confiance c’est bien plus compliqué. Dans ce deuxième tome de la série Love Game, aussi drôle qu’émouvant, Kate nous confie que tout n’est pas si rose et qu’un événement imprévu remet en cause sa relation passionnée avec Drew. Kate est confronté à un choix, le plus important de toute sa vie… De son côté Drew a fait le sien, il a choisi pour eux deux. Mais ce n’est pas le genre de Kate de se laisser dicter sa vie. Elle retourne donc chez elle, dans l’Ohio, seule. Enfin pas tout à fait… Dans ce livre on retrouve le duel amoureux sexy et magnétique formé par Kate et Drew, avec cette fois-ci l’histoire racontée du point de vue de Kate qui nous confie ses émotions et ses doutes avec humour et passion, un personnage attachant dans lequel chaque femme peut se retrouver.

Citation : « Un conseil – lorsque vous êtes fâché avec votre moitié, essayez de ne pas le dire à vos amis. Parce qu’ensuite, quand vous lui aurez pardonné, eux n’oublieront jamais. Je recommande plutôt de se plaindre auprès de sa famille. Ils ont déjà vu tous ses traits negatives, egoïstes et immatures en plein essor – donc ce n’est pas comme si vous dévoiliez un secret. »

Les + :
– passer du point de vue de la femme

Les – :
– histoire sans suspense

Mon avis : 11/20
Comme je l’ai dit précédemment, une fois une saga commencée, je ne peux m’arrêter, il me faut toujours la suite et bien entendu, la fin. J’ai donc entrepris de lire le deuxième tome de Love Game qui s’annonçait plutôt sympathique puisque, à la différence du premier tome raconté par Drew, celui-ci est raconté par Kate.
Ma première déception réside dans le fait qu’il n’y a aucune différence de style entre le premier et le second tome. On devrait se retrouver dans une autre tête hors j’ai eu l’impression d’être toujours dans la peau de la même personne, avec les mêmes expressions, la même façon de penser. Du coup, j’ai trouvé l’exercice de style raté pour cette fois. Dommage.
Ensuite, j’ai trouvé l’histoire bien moins agréable que celle du premier tome, car beaucoup trop téléphonée.
ATTENTION SPOILER
On voudrait nous faire croire que Drew ne veut pas du bébé, qu’il rejette Kate parce qu’elle est enceinte, hors le lecteur (en tout cas moi) n’y ai pas cru une seule seconde. On voit le quiproquo arriver de loin : il pense qu’elle le trompe. J’ai donc pris moins de plaisir à lire, attendant au fil des pages que cette mauvaise interprétation éclate au grand jour…
Ce qui me tient dans ce bouquin reste le style de l’auteur toujours plein d’humour, ce qui rend la lecture agréable.

En bref, une suite moins bien réussie que le premier tome mais toujours agréable à lire. Je le recommande aux coeurs brisés qui ne croient plus en l’amour.

Ma chronique de Love Game 1, ici.

Publicités